banner
Gestion de mon espace
Lettre d'information

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Syndiquer le contenu

Les symposiums

Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
1- Partage des langues
Un premier symposium sera consacré au partage des langues dans l’espace francophone. Il s’intéressera à des questions comme le contact des langues et leurs rôles respectifs, qu’il s’agisse de situations harmonieuses ou de situations conflictuelles. Il évoquera l’histoire de ces contacts, leur actualité et leur évolution prévisible et ne négligera pas la charge idéologique ou les choix politiques que manifestent les options prises dans chaque pays ou région de la Francophonie ou du monde par rapport à ce contact des langues et les ajustements ou conflits et crises qu’ils génèrent. C’est dire aussi que les politiques linguistiques relèveront de ce symposium ainsi que ce que Louis-Jean Calvet appelle « le poids des langues » de même que les questions plus techniques de l’emprunt, des interférences, de l’alternance codique. On traitera également de l’impact sociologique des langues et, plus généralement, du vaste champ de la sociolinguistique.
Un autre sujet sera au centre de ce symposium, celui de la traduction à partir du français ou vers le français, le rôle qu’elle a pu jouer dans l’histoire ou l’évolution des langues et des pays, ses caractéristiques scientifiques ou pratiques, son volume, ses méthodes, son enseignement, son impact.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
2- Partage des valeurs, des cultures et des littératures
Ce symposium regroupera toutes les propositions d’intervention ayant trait aux dimensions culturelles que touche le partage de la langue française, à quelque niveau que ce soit. Il s’intéressera à l’expression littéraire francophone, en particulier aux littératures des pays de la Francophonie incluant l’ensemble des problématiques liées à ces littératures, la question de l’influence des langues natales ou maternelles, celle de la norme littéraire de référence, celle de l’exotisme, celle encore de l’expression de l’identité par le moyen d’une langue seconde ou étrangère, etc. Il s’ouvrira aussi aux propositions qui se proposeront de traiter de la littérature comparée, qu’il s’agisse de mise en lumière des influences littéraires réciproques de différentes aires linguistiques et culturelles ou d’études plus ponctuelles portant sur des œuvres précises. Sera abordée également, dans le cadre de ce symposium, la question des valeurs : sont-elles ou non liées à une langue ou aux langues, peut-on et doit-on enseigner ces valeurs en même temps que la langue ou les langues, comment aborder cette question des valeurs dans l’enseignement ? Il s’ouvrira aussi à toutes les réflexions portant sur des questions de civilisation et plus généralement de contenu de l’enseignement comme l’enseignement des faits et réalités culturelles, le recours aux productions culturelles francophones autres que littéraires ( cinéma, télévision, théâtre, chanson…) ou bien la question de la culture de référence dans l’enseignement du français langue seconde ou étrangère ( culture de l’apprenant ou culture de la langue ou mixage des deux références culturelles ?). Enfin, tout ce qui a rapport à l’interculturel trouvera naturellement sa place dans le cadre de ce symposium.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
3- Partage des innovations didactiques et pédagogiques
Depuis plusieurs années, des réformes ont été initiées dans le domaine de l’enseignement-apprentissage, avec ou sans succès, surtout dans les pays en voie de développement. C’est une exigence impérieuse, au vu des évolutions prévues. Il y a de multiples défis à relever dont le plus important est la qualité des enseignements-apprentissages qu’il faut envisager dans une perspective globale liée au développement, d’autant que les questions d’éducation et de formation sont étroitement liées aux diverses situations socio-économiques. La connaissance et la pratique des innovations didactiques et pédagogiques sont au fondement de toute réforme soucieuse de gain de temps et d’efficience.
A partir d’un état des lieux qui peut prendre diverses formes mais qui est censé donner une idée précise sur les évolutions récentes de la didactique du français dans les contextes de FLM, FLS et FLE, il s’agit, dans ce symposium, qui s’intéressera à toutes les activités de classe, du primaire au supérieur, en passant par le collège et le lycée, de se livrer à une réflexion portant, pour l’essentiel, sur les modèles/démarches didactiques et pédagogiques, leur contextualisation et leur mise en œuvre pratique. L’accent sera mis sur les recherches innovantes, les comptes rendus d’expériences réussies et les propositions susceptibles d’aider les enseignants dans leurs tâches quotidiennes et de faire accéder leurs apprenants à un apprentissage efficace et attrayant. Plusieurs questions y tenteront de trouver une réponse :
L’innovation signifie-t-elle l’abandon des approches traditionnelles ou s’inscrit-elle dans une continuité méthodologique avec celle-ci ?
Comment s’opère l’adaptation, dans les différents contextes,
des approches didactiques (CECRL, type de bilinguisme…)
et pédagogiques (approche par compétences, approche par situations, classe inversée, analyse des pratiques enseignantes…) ?
L’innovation est-elle liée à la technologie, peut-on innover sans accès à la technologie ?
Comment prendre en compte les acquis en langue première pour développer une didactique convergente du français langue seconde ou étrangère ?
Comment didactiser des documents authentiques pour le français et des supports au service des autres disciplines enseignées en français, selon une logique innovante ?
Quelles démarches pour une meilleure autonomisation de l’apprenant en classe de français ?
 
Il s’agit là d’autant de questions qui, avec bien d’autres relevant des préoccupations liées à la classe de français, trouveront naturellement leur place dans le cadre de ce symposium.   Les congressistes intéressés par ce symposium pourront en outre  réfléchir sur les thèmes suivants :
Jeux innovants et apprentissage du français ;
Langue, productions scientifiques et outils numériques ;
Classe inversée et réseaux sociaux ;
Apprentissages innovants du français / par le français ;
FLS/FLE et langue première ;
Innovations pédagogiques / didactiques à l’ère du numérique et formation des enseignants ;
Rôle des associations en tant que moteurs des innovations.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
4- Partage en formation et développement professionnel des enseignants
Ce symposium est spécifiquement dédié aux propositions relatives à la problématique de la formation des enseignants qui a été volontairement séparée des questions de didactique intéressant la formation des apprenants mais il est clair qu’il n’y a pas de véritable solution de continuité entre ces deux aspects de la didactique du français. Il y sera question de la formation initiale comme de la formation continue, de la formation à distance ou de la formation tout au long de la vie. On y étudiera le profil du formateur (quelle formation pour quel enseignant ?) en tenant compte des spécificités de chaque cycle de l’enseignement auquel est destiné le formateur comme de celles du contexte où il est appelé à exercer. Des communications sur l’état des lieux de la formation des enseignants de français dans les régions et les pays y trouveront place de même que des analyses critiques de cet état des lieux (les structures de formation, le personnel enseignant, la prise en compte du métier visé, les stages, les parts respectives de la formation pédagogique et de la formation dans la spécialité, la prise en compte du développement professionnel, etc.) ainsi que des projections relatives aux perspectives d’avenir de ce type de formation. Des questions comme la détermination des besoins en formation des enseignants en exercice et des modalités de cette formation, la certification, l’autoformation, la polyvalence ou la spécialisation des enseignants dans les premiers niveaux de l’enseignement seront également abordées ainsi que les nouveaux besoins de formation créés par l’évolution de la technologie, du métier d’enseignant ou des sociétés (formation aux compétences de vie, formation à la prise en compte du handicap, formation aux nouveaux outils, gestion des grands ou des petits  groupes, gestion des classes hétérogènes). Seront en outre abordés, dans le cadre de ce symposium,des questions comme la conception du métier et la professionnalisation des enseignants, l’accompagnement des enseignants débutants, le travail collaboratif entre enseignants de l’établissement, de la même spécialité ou de spécialités différentes ou entre enseignants et autres intervenants dans la formation des apprenants ( psychologues, orienteurs, personnel administratif…), ou en réseau avec des enseignants d’autres établissements, l’évaluation des enseignants et la prise en compte de leurs performances dans la promotion, etc.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
5- Partage des progrès technologiques et numériques
On parle souvent du « numérique au service de l’apprentissage » pour ne pas favoriser l’utilisation de la technologie et des outils numériques en tant qu’ornement ou intermède. De même, on utilise de moins en moins le mot « technologie » et de plus en plus le mot « numérique » afin d’être plus inclusif au regard de ce qui est ciblé. On entend souvent par technologie des objets tels que les ordinateurs, les caméras, les rétroprojecteurs numérique, etc. et par « numérique » à la fois les technologies et les applications web, l’intelligence artificielle, les différents systèmes de visioconférence ou de classes virtuelles, etc. Pour des raisons de différences prononcées dans le degré d’accès à la technologie et au numérique, c’est autant de technologie que de numérique qu’il s’agira dans ce symposium d’un congrès mondial intéressant des enseignants et chercheurs évoluant dans des contextes très différents.
Des questions générales comme les questions suivantes y seront débattues : l’outil peut-il remplacer l’enseignant, quelle part réserver aux nouvelles technologies quand on en dispose, l’équipement technologique est-il nécessaire pour enseigner la langue, quels risques la technologie peut-elle aussi comporter et comment éviter ces risques ? Les apports et les limites de la technologie et du numérique feront l’objet de propositions de communications, de tables rondes ou de conférences. Des comptes rendus d’expériences et des présentations des ressources existantes sont aussi attendus. Mais on commencera par un état des lieux mettant en évidence les progrès les plus récents et le perfectionnement apporté aux outils technologiques plus anciens (vidéo et télévision, ressources numériques, tablettes, tableaux interactifs…). On s’intéressera aussi aux méthodes d’exploitation des ressources numériques, aux astuces permettant d’en tirer le meilleur profit et aux meilleurs modes pour leur intégration à l’enseignement afin qu’ils ne se limitent pas au rôle de garniture ou de gadgets attrayants mais contribuent à la planification et à la réalisation des objectifs du cours. Sans oublier de profiter des facilités que peut offrir ce dispositif de la communication numérique pour le développement, si besoin est, d’une pédagogie différenciée. 
On se posera également la question de la formation des enseignants, qui doit être en principe double, en comprenant tant le volet technique (capacité à manier l’outil informatique) que le volet purement didactique. Ce qui veut dire que ladite formation doit porter sur les trois champs que requiert immanquablement l’usage de l’outil informatique dans l’enseignement :
Le numérique comme simple support (CD, DVD, etc.)
Le numérique comme accès, via le net, à des ressources infinies
Le numérique comme dispositif d’interactivité multidimensionnelle (verticalement et horizontalement), impliquant des connaissances ou des dispositions didactiques spécifiques.
S’imposera aussi la question parallèle de la « mise à niveau », de l’habilitation des établissements scolaires eux-mêmes. En fait, toutes les questions d’infrastructure, de moyens, etc. qui touchent bien sûr au degré de « développement » des pays concernés. Le partage, objectif de tout le symposium comme affiché, est d’abord celui des « bonnes pratiques », selon l’expression consacrée ;  mais on n’oubliera pas de ce point de vue-là qu’on ne partage que ce qui est « partageable », sachant que ces questions d’infrastructure et de mise à niveau comprennent aussi celle, cardinale, de la couverture réseau.
 
Ce symposium a été séparé, pour des raisons d’organisation, du symposium 3 qui est consacré au « partage des innovations didactiques et pédagogiques » dont il est très proche. On peut prévoir à l’avance des propositions qui chevaucheront ces deux symposiums et que les coprésidents des symposiums ainsi que les coordinateurs qui leur apporteront leur concours et les évaluateurs auxquels ils auront recours répartiront, en fonction de la dominante de leur contenu, entre ces deux symposiums.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
6- Partage en français langue maternelle
Ce symposium est entièrement dédié à l’ensemble des questions que soulève le français langue maternelle ou première. Il a été conçu pour offrir aux enseignants des pays de français langue maternelle ou première un forum d’échange autour des questions qui les occupent et préoccupent. Il intéressera notamment les enseignants de français des pays qui ont le français comme langue officielle, ainsi que ceux qui œuvrent dans des structures d’enseignement expatriées appliquant un système d’enseignement et un programme conforme à celui de l’un de ces pays de français langue maternelle, ou bien des établissements d’enseignement privé ayant fait le choix d’offrir un enseignement conforme au système et au programme de l’un de ces pays (les établissements homologués). Les différents types de structures qui offrent un enseignement du français langue maternelle ou première à un public qui est composé de natifs et de non-natifs de la langue française sont concernés par la problématique de ce symposium et leurs enseignants peuvent enrichir les débats autour de son thème. 
Ce symposium pose des questions cruciales et transversales, anthropologiques, sur l’enseignement du français langue maternelle ou première. Le renouvellement des pratiques et approches que montrent les recherches sur l’enseignement du français en contexte de langue d'enseignement, pour les natifs et les non-natifs, mérite d’être mis en avant et questionné :
Les pratiques et approches innovantes : lesquelles privilégier ? pourquoi ?
Quels choix pour enseigner la langue et la littérature, à l’oral et à l’écrit, aux différents niveaux d’enseignement ? 
Quel enseignement de langue et de littérature peut prendre en compte la diversité des francophonies dans les pratiques de classe ?
Comment gérer l’hétérogénéité des classes dans les sociétés actuelles ? 
Quel dialogue entre les didactiques du français langue maternelle ou première et les didactiques du français langue étrangère est-il possible d’établir ? 
 
Il est attendu, dans le cadre de ce symposium, de dresser un état des lieux actualisé des spécificités des pratiques pédagogiques et didactiques ainsi que de la recherche en didactique du français langue maternelle et de tracer les perspectives de son développement. Un intérêt sera également accordé à l’enseignement du FLM adressé aux non natifs, dans les pays où le français est langue première ou dans les pays où il est langue seconde ou étrangère.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication
7- Partage dans les utilisations spécifiques du français : français sur objectifs spécifiques, français sur objectifs universitaires, français langue d'enseignement des disciplines non linguistiques, français pour les migrants, français langue de l'emploi.
Ce symposium regroupe les diverses formes que prennent les utilisations spécifiques du français et ces différentes déclinaisons constituent autant de questions qui seront abordées, explicitées et différenciées dans son cadre : FOS, FOU, FOA ou FLA (français sur objectif académique ou français langue académique), DNL, français pour l’intégration linguistique des immigrants dans les pays d’immigration ou pour la préparation linguistique des candidats à l’émigration, français en vue de l’emploi et français atout pour l’emploi. Une attention particulière sera accordée aux questions de méthodologie en rapport avec chacun de ces domaines. Un état des lieux de la recherche et des applications pédagogiques formera le socle de ce symposium et tiendra compte, dans les cas qu’il étudiera, de la situation contextuelle de la langue française. Le français enseigné aux adultes, chercheurs d’emploi ou non, le français enseigné dans les centres de langue et / ou de certification privés, étatiques ou dans les instituts français ou les alliances françaises sont également concernés par ce symposium de même que les questions de certification, de formation des enseignants pour ces diverses spécialités, de méthodologie appropriée, d’’intégration linguistique des immigrés, enfants et adultes. L’enseignement des sciences en français y sera, bien sûr, abordé avec toute la problématique qui le sous-tend : le passage d’une langue véhiculaire à l’autre, les difficultés de compréhension et de rédaction, les remédiations possibles. Les cours de rattrapage, de remise à niveau et les cours particuliers en vue du passage d’examens scolaires, académiques ou professionnels, sont aussi susceptibles d’être traités dans ce cadre.
Pour chaque usage, parmi ces usages spécifiques du français, on tiendra compte de la spécificité du public et son impact sur les objectifs et la méthodologie de l’enseignement-apprentissage, du statut et de la formation des intervenants, des outils existants ou en préparation, de l’évaluation des résultats obtenus dans l’insertion professionnelle ou sociale du public visé. Une attention particulière sera accordée à la formation, initiale ou continue, des enseignants en charge de ces enseignements spécifiques du français : état des lieux des formations, passerelles avec les formations plus traditionnelles, profisl souhaités des enseignants, conditions du recyclage, etc.
Symposiums
1 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Appel à Communication